Lauréats 2015

Le prix Réal-Fillion, remis à un auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel, a été remporté cette année par l’auteur Blonk, pour 23 h 72 (Pow Pow). Le prix a été remis par monsieur Patrick Marleau, président du FBDFQ.

Le prix Albéric-Bourgeois, pour le meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur Québécois, dessinateur ou scénariste, a été remis à l’auteure Julie Rocheleau, pour La colère de Fantômas t. 2 : Tout l’or de Paris (Dargaud), par un représentant de Frima, partenaire de l’événement. Dessinatrice pour cette série, madame Rocheleau avait déjà reçu l’an dernier le prix Albéric-Bourgeois pour le premier tome de cette série très remarquée, scénarisée par le Français Olivier Bocquet.

Décerné à un coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger, le prix Maurice-Petitdidier a été remis à l’album Blast t. 4 (Dargaud), de Manu Larcenet. Le prix a été remis aux représentants québécois de l’éditeur par Emmanuelle Pavillon-Grosser, conseillère de coopération et d’action culturelle pour le Consulat général de France à Québec. Le prix Traduction, soulignant un coup de cœur du jury pour un album francophone issu d’une traduction, a quant à lui été décerné aux auteurs Antonio Altarriba et Keko, pour l’album Moi, assassin (Denoël), par Claire Guillaume, représentante de l’événement partenaire Lyon BD.

Le lauréat du Grand prix de la ville de Québec, décerné au meilleur album de langue française publié au Québec, est Mikaël, pour son album Promise t. 2 : L’Homme souffrance (Glénat Québec), réalisé avec le scénariste Thierry Lamy. Salué par la critique et les lecteurs, ce deuxième tome a séduit le jury par la maturité du dessin et un découpage hautement efficace. Le prix a été remis par Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif et responsable des dossiers de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire à la Ville de Québec.

Fondée il y a maintenant 25 ans par Chris Oliveros, la maison d’édition montréalaise Drawn & Quarterly est devenue une référence pour la bande dessinée anglophone indépendante. Depuis ses débuts, elle a contribué à faire découvrir aux lecteurs anglophones d’Amérique et d’ailleurs les créations de plusieurs auteurs québécois parmi lesquels Julie Doucet, Pascal Girard, Michel Rabagliati et Guy Delisle. Pour ces raisons, et pour la vitrine qu’ils offrent au 9e art d’ici, le conseil d’administration du FBDFQ a décidé de lui remettre cette année le prix hommage Albert-Chartier.