Yvette Lapointe, une pionnière de la BD au Québec

Date
Du 1er au 30 avril 2017
Lieu
Maison Tessier-dit-Laplante

 

YL_Espiegle_w
Maison Tessier-dit-Laplante
(2328, avenue Royale)
1er au 30 avril

Reconnue comme la première femme à avoir publié de la bande dessinée au Québec, Yvette Lapointe a créé la série Petits espiègles dans les pages du journal La Patrie, en 1933. Pendant une dizaine d’années, les lecteurs de différentes publications au Québec ont pu apprécier son talent à travers des dessins d’humour, des illustrations publicitaires et des strips. À l’occasion de sa 30e présentation, le FBDFQ nous invite à redécouvrir cette pionnière du 9e art québécois et ses oeuvres.

YL_signaturew

Née le 19 août 1912, à Montréal, Yvette Lapointe a démontré tôt, selon sa famille, un talent pour le dessin. On en connaît cependant peu du parcours qui l’a mené à devenir, en publiant divers strips et illustrations entre 1932 et 1942, la première femme auteure de bande dessinée au Québec.

Influencée par les bandes dessinées qui abondent dans les pages des journaux à l’époque, elle publie dès 1932, dans L’Illustration, une première bande quotidienne intitulée Pourquoi?. Diffusée pendant près d’un an, cette série proposait des observations, parfois fantaisistes, sur la vie de l’époque et les relations hommes femmes.

Le 27 mai 1933 parait, dans La Patrie, la première bande de sa nouvelle série Petits Espiègles. Inspirée de ses frères et ses soeurs plus jeunes, Yvette Lapointe y raconte les tribulations de deux enfants, Réal et Mimi Pistache. Pendant quatre mois, ses créations se taillent une place auprès des autres populaires séries québécoises et américaines du journal, avec un univers riche de plusieurs personnages récurrents et avec un humour efficace.

Suite à l’arrêt de cette série, elle revient à ses observations sur la vie, la femme et la vie de couple, à travers une série d’illustrations parfois humoristiques, publiées entre autres dans l’hebdomadaire Le Samedi.

Parallèlement, elle débute une longue série de publicités pour le cirage à chaussures Nugget, publiées notamment dans de La Patrie, La Presse et Le Samedi.

Yvette Lapointe cessa sa carrière d’illustratrice suite à son mariage, en 1943. Mère de quatre garçons, tous devenus mathématiciens, elle a toutefois continué à utiliser son talent au fil des ans pour participer à de nombreux concours qui exigeaient un dessin ou un court texte pour promouvoir un produit. Cela lui a permis de remporter plusieurs prix, dont des voyages et des voitures. Yvette Lapointe est décédée le 5 septembre 1994.

societearthistoire

Ajouter à mon calendrier 2016-04-01 12:00:00 2016-04-30 12:00:00 America/New_York FBDFQ - Yvette Lapointe, une pionnière de la BD au Québec Reconnue comme la première femme à avoir publié de la bande dessinée au Québec, Yvette Lapointe a créé la série Petits espiègles dans les pages du journal La Patrie, en 1932. Pendant une dizaine d’années, les lecteurs de différentes publications au Québec ont pu apprécier son talent à travers des dessins d’humour, des illustrations publicitaires et des strips. À l’occasion de sa 30<sup>e</sup> présentation, le FBDFQ nous invite à redécouvrir cette pionnière du 9<sup>e</sup> art québécois et ses oeuvres. Maison Tessier-dit-Laplante Festival de la BD francophone de Québec

retour aux activités