GRRR

Date
Du 1er au 30 avril 2017
Lieu
La Bande Vidéo

 

grrr2
Une exposition de Patrick Doyon
La Bande Vidéo
(620, Côte d’Abraham)
1er au 30 avril
Vernissage le 31 mars, à 17h

GRRR, projet inédit de l’artiste montréalais Patrick Doyon, est avant tout le fruit d’un travail de relecture et de réinterprétation. En effet, les séquences animées qui forment cette installation sont le résultat d’un agrandissement et d’une juxtaposition de détails graphiques issus des albums Les Aventures de Tintin. Basé sur le principe du relevé systématique, le projet propose un regard différent sur une œuvre connue et maintes fois saluée, mais dont les codes, associés au 9e art, sont pour la plupart incompris ou ignorés. Par ailleurs, l’acronyme GRRR, qui signifie Georges Rémi, Relu et Remixé, rappelle que cette réinterprétation de Tintin est basée sur la récurrence de motifs associés à la ligne claire (langage graphique issu de l’école belge de bandes dessinées réunie autour de Hergé), dont l’auteur Georges Rémi fut l’un des plus illustres représentants. Mais GRRR évoque également l’onomatopée qui représente un grognement et qui est régulièrement employée en bande dessinée.

Une présentation de La Bande vidéo
Informations : http://labandevideo.com/iiix/event/details/?id=12761

Ajouter à mon calendrier 2017-04-01 12:00:00 2017-04-30 12:00:00 America/New_York FBDFQ - GRRR GRRR, projet inédit de l’artiste montréalais Patrick Doyon, est avant tout le fruit d’un travail de relecture et de réinterprétation. En effet, les séquences animées qui forment cette installation sont le résultat d'un agrandissement et d’une juxtaposition de détails graphiques issus des albums Les Aventures de Tintin. Basé sur le principe du relevé systématique, le projet propose un regard différent sur une œuvre connue et maintes fois saluée, mais dont les codes, associés au 9e art, sont pour la plupart incompris ou ignorés. Par ailleurs, l’acronyme GRRR, qui signifie Georges Rémi, Relu et Remixé, rappelle que cette réinterprétation de Tintin est basée sur la récurrence de motifs associés à la ligne claire (langage graphique issu de l'école belge de bandes dessinées réunie autour de Hergé), dont l'auteur Georges Rémi fut l'un des plus illustres représentants. Mais GRRR évoque également l’onomatopée qui représente un grognement et qui est régulièrement employée en bande dessinée. La Bande Vidéo Festival de la BD francophone de Québec

retour aux activités